Hans HARTUNG


Hans HARTUNG

EXPOSITION HIVER 2014 & PRINTEMPS 2015

CENTRE D’ART LA MALMAISON  & ESPACE MIRAMAR

 CANNES 2015

Collection Fondation HARTUNG BERGMAN
Hommage à Daniel CORDIER

                    Le vendredi 28 novembre 2015 à l’ Espace Miramar a eu lieu le vernissage de l’exposition Hans HARTUNG en présence de l’adjoint au maire délégué à la Culture et à la Jeunesse Mr Thomas DE PARIENTE, la Directrice de la Culture Claire ANDRIES, le Directeur du Centre d’art Frédéric BALLESTER et la fondation Hans HARTUNG et Daniel CORDIER.

                          Né le 21 septembre 1904 à Leipzig ( Allemagne ), il remplit déjà très jeune, ses cahiers d’écolier par de nombreux dessins; fasciné par les éclairs d’orage qu’il fixe sur le papier à l’aide d’innombrables lignes en zigzag tracées avec fulgurance.

                    Depuis ses premiers dessins à l’encre ( 1921 ) et ses aquarelles ( 1922 ), le peintre a montré un renouvellement constant dans l’invention des techniques et des formes. Ces œuvres qui traverseront la guerre et qu’il emportera avec lui à chaque déplacement seront régulièrement exposées après 1945.

                    Daniel CORDIER, engagé dans la France libre dès juin 1940, devient ensuite marchand d’art, critique, collectionneur, organisateur d’expositions et historien. Secrétaire de Jean Moulin en 1942 et 1943, il lui a consacré une biographie en plusieurs volumes d’une grande portée historique.

  •  1983 – Jean Moulin et le Conseil national de la Résistance
  • 1989 – 1993 – Jean Moulin, l’Inconnu du Panthéon
  • 1999 – Jean Moulin – la République des catacombes

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 HARTUNG au Métropolitan New York

                      Du 16 octobre 1975 au 4 janvier 1976, vingt-sept tableaux d’Hans HARTUNG étaient exposés au Métropolitain muséum de New York. L’exposition avait été préparée par le conservateur de l’Art du XXe siècle, Henry GELDZAHLER, qui avait choisi les tableaux, préfacé le catalogue et présenté les œuvres.

                      C’est une épreuve pour un artiste européen d’exposer aux Etats-Unis dans une galerie ou un musée. Les oeuvres au-dessus de trois mètres de large sont habituelles et si caractéristiques qu’une exposition leur a été consacrée il y a quelques années. Les étendues de  couleur unie, la simplicité et le nombre restreint des signes, une schématisation publicitaire augmentent encore l’effet de gigantisme qui donne une apparence chétive, confidentielle et repliée aux œuvres européennes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

                     Hans HARTUNG est le premier qui  donna à la ligne son aspect de sismographe psychique. Avec lui, la peinture gestuelle est née en 1933, trouvant avec son inventeur, son réalisateur déterminant. Pour la première fois dans l’histoire, « le tracé d’une ligne » n’était plus enchaîné aux équivalences plastiques du réel ou du conceptuel : draperie, chevelure, branche d’arbre, idéogramme.                     Avec Hans HARTUNG, elle dévidait l’autonomie d’un « tracé » instinctuel, une distance infranchissable séparait et différenciait les signes abstraits de leurs analogues inventoriés dans la peinture figurative.

@IDmediacannes

***

Exposition Hans Hartung « Hommage à Daniel Cordier »

Collection Fondation Hartung-Bergman

du samedi 29 novembre 2014 au dimanche 1er mars 2015

tarifs: normal 7 € et réduit 3,50 € ( moins de 25 ans, groupe de plus de 10 personnes )

Espace MIRAMAR

Angle Croisette et rue Pasteur – Cannes

renseignements au 04 97 06 44 90

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :